Immobilier pour étudiants – comparaison Belgique – R-U

Lorsque j’ai achevé mes études en 1990, il n’existait probablement aucune tour d’immobilier pour étudiants dans toute la Flandre. Les étudiants allaient « en kot » en ville ou faisaient quotidiennement la navette vers le campus (les pauvres).

Investissements attrayants

Les choses ont changé. La tendance anglaise de construire des tours pour étudiants et de vendre les chambres à des investisseurs particuliers nous est parvenue ces 5-10 dernières années. Les étudiants aiment être entre eux, souhaitent un peu de luxe et, surtout, le nombre croissant d’étudiants étrangers ne veut pas de proprio. Des groupes comme Quares construisent des tours pour étudiants et les vendent à des investisseurs particuliers. Des sociétés de gestion comme upkot répondent à cette tendance et établissent une « enseigne » dans différentes villes.

Cette approche peut également plaire aux investisseurs. En Flandre, les investisseurs se voient proposer un rendement net de 3-4 % (parfois même garanti) et n’ont pour le reste pas besoin de chercher des locataires ou de s’inquiéter des paiements. Et surtout : l’investissement de 100-150.000 € est relativement faible en comparaison avec l’immobilier ordinaire.

En Angleterre, cette tendance est en cours depuis bien plus longtemps. L’immobilier pour étudiants y constitue une des catégories les plus populaires des investisseurs en « buy-to-let ». La facilité d’administration, la fiscalité (pas de frais d’achat), et les rendements élevés (8-9 % avant impôts) dévoilent leur charme à de nombreux investisseurs. Un certain nombre de groupes de gestion comme Urban Bubble ou Unite Students connaissent une croissance énorme pour fournir une chambre à tous ces étudiants (et apporter un rendement mensuel aux propriétaires).

Comparaison des frais et rendements

Upkot Bruxelles – L’immobilier pour étudiants en Flandre offre un rendement de 3-4%.

Un des grands avantages réside évidemment dans la transparence : vous pouvez parfaitement vérifier quels sont les frais bruts sur les sites des sociétés de gestion. En Flandre, les étudiants paient en moyenne 350-400 €/mois. C’est sensiblement plus élevé en Angleterre, autour de 500-700 £  (130-200 £/semaine).

Combinez ceci avec le coût d’une chambre pour étudiants en Flandre (à partir de 100.000 + 13 % de frais d’achat) et celui en Angleterre (à partir de 60.000 £ + 1 % de frais d’achat) et l’on comprend pourquoi les rendements nets sont, en Angleterre, supérieurs au double de ce qu’ils sont en Flandre.

Chambres pour étudiants : comparaison entre la Flandre et l’Angleterre

Nous avons comparé l’offre pour l’investisseur flamand avec l’offre existante au Royaume-Uni.

 Chambres pour étudiants en FlandreChambres pour étudiants en Angleterre
Seuil d’accès100.000-150.000€ + frais d’achat50.000-80.000£
Rendement locatif net3-4% (parfois garantis 2 à 5 ans)8-9% (garantis les 3 à 5 premières années)
PropriétéPleine propriétéLeasehold de 125-250 ans
Neuf/rénovationLes deux sont possiblesLes deux sont possibles
Principe de la locationLes revenus sont mis en commun et partagés (après déduction des frais de gestion)En cas d’achat : loyer fixe net (3-5 ans)
Ensuite : désignation de société de gestion
SortieVente à un tiersVente à un tiers
Coût mensuel moyen pour l’étudiant350-400€500-750£
GestionContrat fixe à long terme. Ne peut pas être révoqué.Les propriétaires peuvent s’impliquer eux-mêmes ou désigner une société de gestion quelconque.
Taxation & coûtDroits d’enregistrement (10%) ou TVA (21%), frais de notaire (2%), précompte immobilier (+/-700€), précompte mobilier (15% sur 40%).Frais d’avocat £1.000.
Pas d’impôt sur le revenu jusqu’à £12.000

Nos projets

Vous souhaitez en savoir davantage sur l’immobilier pour étudiants en Angleterre ? Faites-le nous savoir.